lundi 28 mai 2007

vendredi 18 mai 2007

Pas trop vite



Alors je ne sais pas qui est le type qui a eu cette idée pour la campagne de sécurité routière sur les autoroutes luxembourgeoises, mais soit il est très niais, soit il a une dent contre les automobilistes.

Non parce que déjà, y'a plein de ces horribles panneaux sur les passages les plus fréquentés. Alors t'es là, tu vas au boulot, c'est pas forcément réjouissant. C'est l'heure de pointe, comme d'hab y'a des ralentissements monstres et tu vas très certainement être en retard vu que tu fais du 2 mètres à l'heure. Et là, un panneau avec un gamin qui te dit "Pas trop vite, papa !"... Panneau que tu mets au moins un quart d'heure à dépasser vu ton allure. Franchement déjà au bout de deux minutes, tu te dis qu'il est là seulement pour te narguer. Bon, et c'est déjà contrariant de te faire appeler "papa" alors que tu es une fille sans enfant. Mais à mon avis, les pères de famille, surtout ceux de gamins de cet âge, quand ils rentrent chez eux ils doivent avoir envie de buter leur gosse tout en hurlant "Je vais t'égorger sale mioche, mais t'inquiètes pas, j'irai pas trop vite !" Faudrait voir les statistiques de meurtres d'enfants depuis qu'ils ont commencé la campagne.

Sérieusement, déjà l'idée de faire dire à un bébé d'aller moins vite, je comprends pas. Bon sur les routes près des écoles, qu'on mette des panneaux avec des mômes qui te disent de pas les écraser, ok. C'est légitime, ils veulent pas mourir, bon. Mais alors le bébé sur l'autoroute... Genre, il risque de s'y balader, je sais pas il avait envie de faire un tour histoire montrer sa nouvelle grenouillère, et hop, pourquoi pas l'autoroute hein ?
Mais en plus ils ont bien choisi le bébé de base. Grands yeux bleus, bonnes joues roses, petit bonnet en tricot... C'est tout à fait charmant. Et pis attention, en gros plan. Sinon c'est pas bien. Il faut que tu remarques sa tête de loin. Et pour en rajouter une couche, une bonne dose de Photoshop par dessus : le mec qui a fait l'affiche a du se dire que ce serait vraiment attendrissant si le bébé avait les yeux encore plus bleus, les joues encore plus roses et le bonnet encore plus tricoté. Et puis bon allez, on va lui mettre des petites lumières dans les yeux, comme si il allait se mettre à pleurer d'un instant à l'autre. Là on frôle quand même l'effrayant, il est surréaliste le gamin.

Et finalement, après tout ça, si jamais tu repasses à cet endroit à un moment moins fréquenté, quand tu vois le panneau t'as envie que d'une chose : c'est d'accélérer.