lundi 24 septembre 2007

Chippendales !

En Août 2001, j'ai acheté pour la première fois un "Spirit Magazine". Six ans plus tard et suite à d'étranges événements, je suis allée pour la première fois à un spectacle de chippendales. Des fois les liens de cause à effet...

C'était samedi, en compagnie de Mag, Axy et Lucie pour l'anniversaire de cette dernière. Et c'était vraiment très fun. Un excellent week-end !



Oui en plus on a toutes eu droit à une lapdance. J'ai pas encore les photos de la mienne mais je pense que je vais bien rire (et que je ne vais pas les diffuser)...

[Sinon, aujourd'hui, premier jour de cours : ben y'avait pas cours. Ce qu'on a appris en arrivant ce matin à la fac. Les années passent et la section info-com ne change pas, ça fait plaisir.]



jeudi 20 septembre 2007

Pré-rentrée de ses morts

Aujourd'hui c'était la pré-rentrée et je suis environ deg. Si on survit au mémoire coef 5, au stage pour lequel on n'a pas de dates fixées, aux notes plancher, aux emplois du temps de la mort, on pourra encore s'accrocher pour essayer de passer les sélections d'entrée en M2.

Le M1, c'est trop la zermi cousin !

Mais bon, je sais utiliser intelligemment mes derniers jours de vacances, la preuve, j'ai fini la journée aux présélections de "Questions pour un champion", sur une idée de Julian. Voici une photo de mes réponses (ils ont tout gardé, d'où pas de scan).



Voilà, vous pouvez cliquer pour avoir ça en plus grande qualité. Cela dit vous n'avez pas les questions donc c'est tout de suite moins percutant. Vous remarquerez quand même que je suis la seule fille à qui il manque des réponses alors qu'elle ne met délibérément que des conneries.

Vous pensez qu'ils vont me rappeler pour l'émission ?



mercredi 12 septembre 2007

Lumières








mardi 11 septembre 2007

Romaaaaa



C'était de la balle !



jeudi 6 septembre 2007

Californication

Là, je suis toujours à Rome. En Italie. Rome. Bref. Voici la deuxième série dont je parlais !

Californication

Hank est un écrivain en mal d’inspiration, couchant à droite à gauche tout en essayant d’élever sa fille de 12 ans dont il partage la garde avec son ex...

J’avais deux bons à prioris pour regarder cette série : David Duchovny joue le rôle principal, et elle est produite et diffusée par Showtime (qui nous a offert, entre autres, Dead like me, Dexter et Weeds).
Le thème n’était à priori pas ce qui m’attire le plus. Vous avez vu le titre et le résumé : oui, ça tourne beaucoup autour du sexe. Oui, les dialogues sont très crus, les images le sont aussi. Mais ça apporte à la série, car tout est intelligent et amusant.


La série a le même format que Weeds (des épisodes de 30 minutes, qui se mangent comme des petits gâteaux). Elle n’a commencé qu’il y a trois semaines, mais en fait, j’ai été séduite dès la première séquence, dès le premier plan même. La réalisation est particulièrement soignée, les images superbes. Il y a le soleil aveuglant de Californie, le bitume brûlant et l’âpreté de Los Angeles, des grains de sable dans les yeux en même temps que le clinquant des bars branchés.

David Duchovny est parfait. Je n’ai pas une seule fois pensé à Mulder, et pourtant je rematte l’intégrale d’X-files en ce moment. Il incarne un Hank usé, rude, cynique, charmeur, drôle, insolent, beau, pathétique, lucide, qui fout sa vie en l’air et qui le sait très bien. Certes les autres personnages sont très bons aussi et intéressants (on retrouve d’ailleurs deux têtes de Studio 60), mais c’est lui qui porte la série. Californication c’est irrespectueux, provocant, drôle, frais, sauvage, et je veux la suite ! J’espère que les épisodes suivants seront à la hauteur.

J’ai trouvé la toute première scène de la série sur YouTube... Ca donne le ton même si la qualité ne rend pas justice aux images originales : cliquez ici.



lundi 3 septembre 2007

On The Sunset Strip

A partir de demain et jusqu’en fin de semaine, je serai à Rome. Là, vous êtes jaloux et c’est bien normal. Mais comme je suis une fille sympa, je vous laisse de quoi vous occuper avec le conseil série télé du jour...

Studio 60 On The Sunset Strip

La première saison (23 épisodes) a été diffusée cette année. Malheureusement je crois que la série est annulée. Mais elle vaut le coup.
Ça se passe dans les coulisses de Studio 60 On the Sunset Strip, une émission type « Saturday Night Live » (sketches sur l’actualité, avec la participation de célébrités et des invités musicaux), diffusée sur la chaîne fictive NBS. Matt Albie (Matthew Perry) et Danny Tripp, qui avaient quitté le show 4 ans plus tôt, en prennent la direction : c’est ce qui marque le début de la série.


C’est bien réalisé, superbement écrit, et bon sang, les acteurs sont excellents. C’était obligatoire pour pouvoir porter des dialogues incisifs, percutants, drôles, et pour mettre en valeur les interactions entre les personnages, qui sont essentielles... Le retour de Matthew Perry, très talentueux, est un réel plaisir.

Studio 60 est un concentré des paradoxes et des contradictions de la société américaine. Les sketches se moquent de la religion, critiquent le gouvernement et les guerres qu’il mène. Mais une des actrices est profondément croyante, et le frère d’un membre du cast est posté en Afghanistan. Le show refuse de se laisser envahir par la pub, tandis que les directeurs de la chaîne insistent pour satisfaire les sponsors. La nouvelle directrice des programmes est obligée d’accepter une émission de télé-réalité, qu’elle déteste, pour pouvoir faire de l’audience et produire par ailleurs une série de haute qualité.
Bref, c’est intéressant et bien mené. En bonus, il y a des guest-stars jouant leur propre rôle, en tant qu’invitées à l’émission « Studio 60 » : Felicity Huffman, Masi Oka, Sting et d’autres... C’est assez fun de les voir dans ce contexte.

[Je prépare une note avec une autre série, et comme je suis très au fait des technologies modernes, elle apparaîtra pendant la semaine. Et oui. Alors même que je serai à Rome. Rome, en Italie. Je l'ai déjà dit ? C'est parce que Rome c'est bien. Et j'y pars demain. Ahah.]