dimanche 27 juillet 2008

Ange.flv


Comment les anges choisissent-ils les capitaines de soirée ? from Yannick Lejeune on Vimeo.


Explications chez Mike et chez Yannick. Aussi, vous pouvez aller sur www.CaptainsAngels.fr et voter pour notre vidéo (rubrique "Les coulisses de la désignation").



dimanche 20 juillet 2008

Deux messages politiques


(Peint au milieu d'une rue de Paris)




mardi 8 juillet 2008

American Apparel

Stef a pris la pancarte dans le magasin où il travaille, alors forcément on est allé patauger dans une fontaine au milieu d'un rond point. (C'est place Félix Eboué, à Paris)

The AA Shoot - #1

The AA Shoot - #2

The AA Shoot - #3

The AA Shoot - The End



mardi 1 juillet 2008

M.L.T. (1971-2008)

Je ne suis pas douée pour les hommages, parce que je ne sais jamais ce qu'il faut dire. Ça sonne toujours trop larmoyant, ou trop ridicule. Surtout ici, parce que ce ne sont que des mots jetés dans le cyberespace et que le support sur lequel j'écris n'a aucune espèce de sens. Surtout pour quelqu'un que je n'ai jamais rencontré et qui ne me connait pas.
Mais bon.
Michael Turner est mort.

Ceux qui me connaissent savent que ses comics ont rempli mes étagères, ses dessins retapissé mon appart, que c'est le marronnier de mes travaux d'étudiante, mon sujet fétiche. Un exposé sujet libre? Turner. Une description de quelqu'un qu'on admire ? Turner. C'est toujours lui.
Et c'est aussi bien plus que ça.

C'est l'auteur qui m'a fait entrer dans le monde des comics. J'avais 13 ans et ma mère avait acheté un Fathom parce que la couverture était un dessin de Vatine. Moi j'ai bloqué sur les dessins de MT, je lui ai piqué et elle m'en a acheté d'autres (merci maman).
C'est le mec pour qui j'ai passé des heures à surfer le net à la recherche de nouveautés, pour qui j'ai voulu créer mon premier site web, pour qui j'ai appris à coder en html sur le notepad, pour qui j'ai appris à utiliser Photoshop, parce que waaaah je veux me faire un fond d'écran avec cette image !
En fait si je suis une vieille geek maintenant c'est un peu de sa faute. Et c'est très bien comme ça.

Et si j'avais dû faire un choix, c'est évidemment l'artiste que j'aurais voulu rencontrer. Parce que j'aime ses univers et ses personnages. Parce que même si j'ai appris à connaitre ses failles et découvert d'autres auteurs depuis, ses dessins ont toujours l'élégance des moments suspendus, et chaque nouvelle publication est une évidence : voilà, c'est comme ça que ça doit être. Mais aussi parce que dans tous les témoignages que j'ai pu lire, sur toutes les photos que j'ai pu voir et toutes les vidéos que j'ai pu visionner, il était disponible, drôle et souriant. Toujours. Même après l'apparition de son cancer, même après les traitements, les opérations et les rechutes. Il était beau et il était bien trop jeune.

C'est aussi quelqu'un qui vivait tout ce qu'il faisait jusqu'au bout, et que j'admire pour tout ce qu'il a accompli. Tout ce qu'il n'a jamais pu faire va décidément me manquer.